La clairière

La clairière

La Clairière ? A nouveau un monde clos ? Non, c’est de tout autre chose dont il s’agit ici. Il s’agit d’un univers tout à fait à part dans le jardin. D’un monde de l’autre côté du monde et l’on peut la traverser sans s’en apercevoir. C’est que nous sommes dans le monde des arbres. Bouleaux lunaires, chênes en ascension vers le ciel. Ces géants plus que séculaires par où cheminent les esprits et les âmes qui passent de l’invisible au visible et qui firent de nous des jardiniers. C’est tout naturellement ici que s’élève, les soirs d’été, cette seule approche humaine de la perfection qu’est la musique.